Nouvelles recettes

Améliorer la chaîne d'approvisionnement alimentaire au Japon

Améliorer la chaîne d'approvisionnement alimentaire au Japon

  1. Domicile
  2. cuisiner

18 janvier 2014

Par

Réservoir de nourriture

L'analyse des pertes alimentaires au Japon fait désormais l'objet de nouvelles initiatives institutionnelles visant à améliorer le système alimentaire national.


Le Japon fait don de maïs pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe

Dans ce précieux partenariat entre le Japon et le Zimbabwe, le PAM a joué un rôle fondamental en utilisant son expertise dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement pour acheter du maïs d'Afrique du Sud et le livrer directement aux silos de l'Office de commercialisation des céréales du gouvernement à Harare et Bulawayo.

Le don intervient à un moment où le pays est confronté à de graves pénuries alimentaires induites par la sécheresse, l'inflation et le COVID-19. La pandémie de COVID-19 a également augmenté les niveaux de vulnérabilité dans le pays, car les moyens de subsistance des travailleurs du secteur informel ont été affectés par le verrouillage. La contribution japonaise du maïs intervient également à une période particulièrement cruciale pour le Zimbabwe, sur fond de troisième année consécutive de sécheresse qui a caractérisé la campagne agricole 2019/20 où la production de maïs a chuté de 7 pour cent par rapport à la campagne 2018/19. Le pays connaissant actuellement une saison des pluies supérieure à la normale, la production agricole devrait s'améliorer en 2021, mais devrait toujours rester à un niveau inférieur de 30 % aux moyennes sur cinq et dix ans. Le nombre total de personnes en situation d'insécurité alimentaire s'élève désormais à 7,7 millions, soit près de la moitié de la population, mais ce nombre devrait baisser car les perspectives d'une bonne récolte du pays sont élevées.

En recevant le don, le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, l'honorable professeur Paul Mavima, a déclaré que « le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, souhaite accuser réception de 30 000 tonnes métriques de céréales de PAM. Le geste a été prolongé comme un moyen de compléter les efforts du gouvernement pour assurer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables dans le pays. Cela s'est produit dans le contexte de la pandémie de COVID-19 qui a entraîné l'épuisement des sources de revenus de notre population, exacerbant ainsi leur insécurité alimentaire. Par conséquent, le gouvernement apprécie les efforts déployés par notre ami de tous les temps le PAM et ses partenaires de coopération pour assurer une tolérance zéro à la faim ».

IL. M. Satoshi Tanaka, ambassadeur du Japon au Zimbabwe, a déclaré : « Le gouvernement du Japon a décidé de faire ce don de maïs compte tenu de la gravité de la crise humanitaire actuelle au Zimbabwe. J'espère qu'à travers le PAM et le FDMS, il parviendra le plus rapidement possible aux ménages les plus vulnérables afin qu'ils puissent répondre à leurs besoins de base.

« La chaîne d'approvisionnement agile du PAM et son expertise mondiale en matière d'approvisionnement alimentaire et de services logistiques font de nous un courtier de confiance et fiable dans un partenariat aussi précieux entre le Japon et le Zimbabwe. Nous sommes impatients de continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Zimbabwe pour soutenir et compléter ses efforts pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe et lutter ensemble vers la Faim Zéro d'ici 2030 », a déclaré Mme Francesca Erdelmann, représentante et directrice du PAM dans le pays.

Le soutien précédent du Japon aux communautés vulnérables au Zimbabwe par le biais du PAM a fourni une aide alimentaire tout en renforçant la résilience des communautés grâce à la création d'actifs productifs, tels que des barrages déversoirs et des jardins nutritifs. Il a également fourni un soutien nutritionnel indispensable aux femmes enceintes dans les maisons d'attente de maternité à travers le pays.


Le Japon fait don de maïs pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe

Dans ce précieux partenariat entre le Japon et le Zimbabwe, le PAM a joué un rôle fondamental en utilisant son expertise dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement pour acheter du maïs d'Afrique du Sud et le livrer directement aux silos de l'Office de commercialisation des céréales du gouvernement à Harare et à Bulawayo.

Le don intervient à un moment où le pays est confronté à de graves pénuries alimentaires induites par la sécheresse, l'inflation et le COVID-19. La pandémie de COVID-19 a également augmenté les niveaux de vulnérabilité dans le pays, car les moyens de subsistance des travailleurs du secteur informel ont été affectés par le verrouillage. La contribution du Japon au maïs intervient également à une période particulièrement cruciale pour le Zimbabwe, sur fond d'une troisième année consécutive de sécheresse qui a caractérisé la campagne agricole 2019/20 où la production de maïs a chuté de 7 pour cent par rapport à la saison 2018/19. Le pays connaissant actuellement une saison des pluies supérieure à la normale, la production agricole devrait s'améliorer en 2021, mais devrait toujours rester à un niveau inférieur de 30 % aux moyennes sur cinq et dix ans. Le nombre total de personnes en situation d'insécurité alimentaire s'élève désormais à 7,7 millions, soit près de la moitié de la population, mais ce nombre devrait baisser car les perspectives d'une bonne récolte du pays sont élevées.

En recevant le don, le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, l'honorable professeur Paul Mavima, a déclaré que « le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, souhaite accuser réception de 30 000 tonnes métriques de céréales de PAM. Le geste a été prolongé comme un moyen de compléter les efforts du gouvernement pour assurer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables dans le pays. Cela s'est produit dans le contexte de la pandémie de COVID-19 qui a entraîné l'épuisement des sources de revenus de notre population, exacerbant ainsi leur insécurité alimentaire. Par conséquent, le gouvernement apprécie les efforts déployés par notre ami de tous les temps le PAM et ses partenaires de coopération pour assurer une tolérance zéro à la faim ».

IL. M. Satoshi Tanaka, ambassadeur du Japon au Zimbabwe, a déclaré : « Le gouvernement du Japon a décidé de faire ce don de maïs compte tenu de la gravité de la crise humanitaire actuelle au Zimbabwe. J'espère qu'à travers le PAM et le FDMS, il parviendra le plus rapidement possible aux ménages les plus vulnérables afin qu'ils puissent répondre à leurs besoins de base.

« La chaîne d'approvisionnement agile du PAM et son expertise mondiale en matière d'approvisionnement alimentaire et de services logistiques font de nous un courtier de confiance et fiable dans un partenariat aussi précieux entre le Japon et le Zimbabwe. Nous sommes impatients de continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Zimbabwe pour soutenir et compléter ses efforts pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe et lutter ensemble vers la Faim Zéro d'ici 2030 », a déclaré Mme Francesca Erdelmann, représentante et directrice du PAM dans le pays.

Le soutien précédent du Japon aux communautés vulnérables au Zimbabwe par le biais du PAM a fourni une aide alimentaire tout en renforçant la résilience des communautés grâce à la création d'actifs productifs, tels que des barrages déversoirs et des jardins nutritifs. Il a également fourni un soutien nutritionnel indispensable aux femmes enceintes dans les maisons d'attente de maternité à travers le pays.


Le Japon fait don de maïs pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe

Dans ce précieux partenariat entre le Japon et le Zimbabwe, le PAM a joué un rôle fondamental en utilisant son expertise dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement pour acheter du maïs d'Afrique du Sud et le livrer directement aux silos de l'Office de commercialisation des céréales du gouvernement à Harare et à Bulawayo.

Le don intervient à un moment où le pays est confronté à de graves pénuries alimentaires induites par la sécheresse, l'inflation et le COVID-19. La pandémie de COVID-19 a également augmenté les niveaux de vulnérabilité dans le pays, car les moyens de subsistance des travailleurs du secteur informel ont été affectés par le verrouillage. La contribution du Japon au maïs intervient également à une période particulièrement cruciale pour le Zimbabwe, sur fond d'une troisième année consécutive de sécheresse qui a caractérisé la campagne agricole 2019/20 où la production de maïs a chuté de 7 pour cent par rapport à la saison 2018/19. Le pays connaissant actuellement une saison des pluies supérieure à la normale, la production agricole devrait s'améliorer en 2021, mais devrait toujours rester à un niveau inférieur de 30 % aux moyennes sur cinq et dix ans. Le nombre total de personnes en situation d'insécurité alimentaire s'élève désormais à 7,7 millions, soit près de la moitié de la population, mais ce nombre devrait baisser car les perspectives d'une bonne récolte du pays sont élevées.

En recevant le don, le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, l'honorable professeur Paul Mavima, a déclaré que « le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, souhaite accuser réception de 30 000 tonnes métriques de céréales de PAM. Le geste a été prolongé comme un moyen de compléter les efforts du gouvernement pour assurer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables dans le pays. Cela s'est produit dans le contexte de la pandémie de COVID-19 qui a entraîné l'épuisement des sources de revenus de notre population, exacerbant ainsi leur insécurité alimentaire. Par conséquent, le gouvernement apprécie les efforts déployés par notre ami de tous les temps le PAM et ses partenaires de coopération pour assurer une tolérance zéro à la faim ».

IL. M. Satoshi Tanaka, ambassadeur du Japon au Zimbabwe, a déclaré : « Le gouvernement du Japon a décidé de faire ce don de maïs compte tenu de la gravité de la crise humanitaire actuelle au Zimbabwe. J'espère qu'à travers le PAM et le FDMS, il parviendra le plus rapidement possible aux ménages les plus vulnérables afin qu'ils puissent répondre à leurs besoins de base.

« La chaîne d'approvisionnement agile du PAM et son expertise mondiale en matière d'approvisionnement alimentaire et de services logistiques font de nous un courtier de confiance et fiable dans un partenariat aussi précieux entre le Japon et le Zimbabwe. Nous sommes impatients de continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Zimbabwe pour soutenir et compléter ses efforts pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe et lutter ensemble vers la Faim Zéro d'ici 2030 », a déclaré Mme Francesca Erdelmann, représentante et directrice du PAM dans le pays.

Le soutien précédent du Japon aux communautés vulnérables au Zimbabwe par le biais du PAM a fourni une aide alimentaire tout en renforçant la résilience des communautés grâce à la création d'actifs productifs, tels que des barrages déversoirs et des jardins nutritifs. Il a également fourni un soutien nutritionnel indispensable aux femmes enceintes dans les maisons d'attente de maternité à travers le pays.


Le Japon fait don de maïs pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe

Dans ce précieux partenariat entre le Japon et le Zimbabwe, le PAM a joué un rôle fondamental en utilisant son expertise dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement pour acheter du maïs d'Afrique du Sud et le livrer directement aux silos de l'Office de commercialisation des céréales du gouvernement à Harare et Bulawayo.

Le don intervient à un moment où le pays est confronté à de graves pénuries alimentaires induites par la sécheresse, l'inflation et le COVID-19. La pandémie de COVID-19 a également augmenté les niveaux de vulnérabilité dans le pays, car les moyens de subsistance des travailleurs du secteur informel ont été affectés par le verrouillage. La contribution japonaise du maïs intervient également à une période particulièrement cruciale pour le Zimbabwe, sur fond de troisième année consécutive de sécheresse qui a caractérisé la campagne agricole 2019/20 où la production de maïs a chuté de 7 pour cent par rapport à la campagne 2018/19. Le pays connaissant actuellement une saison des pluies supérieure à la normale, la production agricole devrait s'améliorer en 2021, mais devrait toujours rester à un niveau inférieur de 30 % aux moyennes sur cinq et dix ans. Le nombre total de personnes en situation d'insécurité alimentaire s'élève désormais à 7,7 millions, soit près de la moitié de la population, mais ce nombre devrait baisser car les perspectives d'une bonne récolte du pays sont élevées.

En recevant le don, le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, l'honorable professeur Paul Mavima, a déclaré que « le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, souhaite accuser réception de 30 000 tonnes métriques de céréales de PAM. Le geste a été prolongé comme un moyen de compléter les efforts du gouvernement pour assurer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables dans le pays. Cela s'est produit dans le contexte de la pandémie de COVID-19 qui a entraîné l'épuisement des sources de revenus de notre population, exacerbant ainsi leur insécurité alimentaire. Par conséquent, le gouvernement apprécie les efforts déployés par notre ami de tous les temps le PAM et ses partenaires de coopération pour assurer une tolérance zéro à la faim ».

IL. M. Satoshi Tanaka, ambassadeur du Japon au Zimbabwe, a déclaré : « Le gouvernement du Japon a décidé de faire ce don de maïs compte tenu de la gravité de la crise humanitaire actuelle au Zimbabwe. J'espère qu'à travers le PAM et le FDMS, il parviendra le plus rapidement possible aux ménages les plus vulnérables afin qu'ils puissent répondre à leurs besoins de base.

« La chaîne d'approvisionnement agile du PAM et son expertise mondiale en matière d'approvisionnement alimentaire et de services logistiques font de nous un courtier de confiance et fiable dans un partenariat aussi précieux entre le Japon et le Zimbabwe. Nous sommes impatients de continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Zimbabwe pour soutenir et compléter ses efforts pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe et lutter ensemble vers la Faim Zéro d'ici 2030 », a déclaré Mme Francesca Erdelmann, représentante et directrice du PAM dans le pays.

Le soutien précédent du Japon aux communautés vulnérables au Zimbabwe par le biais du PAM a fourni une aide alimentaire tout en renforçant la résilience des communautés grâce à la création d'actifs productifs, tels que des barrages déversoirs et des jardins nutritifs. Il a également fourni un soutien nutritionnel indispensable aux femmes enceintes dans les maisons d'attente de maternité à travers le pays.


Le Japon fait don de maïs pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe

Dans ce précieux partenariat entre le Japon et le Zimbabwe, le PAM a joué un rôle fondamental en utilisant son expertise dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement pour acheter du maïs d'Afrique du Sud et le livrer directement aux silos de l'Office de commercialisation des céréales du gouvernement à Harare et Bulawayo.

Le don intervient à un moment où le pays est confronté à de graves pénuries alimentaires induites par la sécheresse, l'inflation et le COVID-19. La pandémie de COVID-19 a également augmenté les niveaux de vulnérabilité dans le pays, car les moyens de subsistance des travailleurs du secteur informel ont été affectés par le verrouillage. La contribution du Japon au maïs intervient également à une période particulièrement cruciale pour le Zimbabwe, sur fond d'une troisième année consécutive de sécheresse qui a caractérisé la campagne agricole 2019/20 où la production de maïs a chuté de 7 pour cent par rapport à la saison 2018/19. Le pays connaissant actuellement une saison des pluies supérieure à la normale, la production agricole devrait s'améliorer en 2021, mais devrait toujours rester à un niveau inférieur de 30 % aux moyennes sur cinq et dix ans. Le nombre total de personnes en situation d'insécurité alimentaire s'élève désormais à 7,7 millions, soit près de la moitié de la population, mais ce nombre devrait baisser car les perspectives d'une bonne récolte du pays sont élevées.

En recevant le don, le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, l'honorable professeur Paul Mavima, a déclaré que « le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, souhaite accuser réception de 30 000 tonnes métriques de céréales de PAM. Le geste a été prolongé comme un moyen de compléter les efforts du gouvernement pour assurer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables dans le pays. Cela s'est produit dans le contexte de la pandémie de COVID-19 qui a entraîné l'épuisement des sources de revenus de notre population, exacerbant ainsi leur insécurité alimentaire. Par conséquent, le gouvernement apprécie les efforts déployés par notre ami de tous les temps le PAM et ses partenaires de coopération pour assurer une tolérance zéro à la faim ».

IL. M. Satoshi Tanaka, ambassadeur du Japon au Zimbabwe, a déclaré : « Le gouvernement du Japon a décidé de faire ce don de maïs compte tenu de la gravité de la crise humanitaire actuelle au Zimbabwe. J'espère qu'à travers le PAM et le FDMS, il parviendra le plus rapidement possible aux ménages les plus vulnérables afin qu'ils puissent répondre à leurs besoins de base.

« La chaîne d'approvisionnement agile du PAM et son expertise mondiale en matière d'approvisionnement alimentaire et de services logistiques font de nous un courtier de confiance et fiable dans un partenariat aussi précieux entre le Japon et le Zimbabwe. Nous sommes impatients de continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Zimbabwe pour soutenir et compléter ses efforts pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe et lutter ensemble vers la Faim Zéro d'ici 2030 », a déclaré Mme Francesca Erdelmann, représentante et directrice du PAM dans le pays.

Le soutien précédent du Japon aux communautés vulnérables au Zimbabwe par le biais du PAM a fourni une aide alimentaire tout en renforçant la résilience des communautés grâce à la création d'actifs productifs, tels que des barrages déversoirs et des jardins nutritifs. Il a également fourni un soutien nutritionnel indispensable aux femmes enceintes dans les maisons d'attente de maternité à travers le pays.


Le Japon fait don de maïs pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe

Dans ce précieux partenariat entre le Japon et le Zimbabwe, le PAM a joué un rôle fondamental en utilisant son expertise dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement pour acheter du maïs d'Afrique du Sud et le livrer directement aux silos de l'Office de commercialisation des céréales du gouvernement à Harare et Bulawayo.

Le don intervient à un moment où le pays est confronté à de graves pénuries alimentaires induites par la sécheresse, l'inflation et le COVID-19. La pandémie de COVID-19 a également augmenté les niveaux de vulnérabilité dans le pays, car les moyens de subsistance des travailleurs du secteur informel ont été affectés par le verrouillage. La contribution du Japon au maïs intervient également à une période particulièrement cruciale pour le Zimbabwe, sur fond d'une troisième année consécutive de sécheresse qui a caractérisé la campagne agricole 2019/20 où la production de maïs a chuté de 7 pour cent par rapport à la saison 2018/19. Le pays connaissant actuellement une saison des pluies supérieure à la normale, la production agricole devrait s'améliorer en 2021, mais devrait toujours rester à un niveau inférieur de 30 % aux moyennes sur cinq et dix ans. Le nombre total de personnes en situation d'insécurité alimentaire s'élève désormais à 7,7 millions, soit près de la moitié de la population, mais ce nombre devrait baisser car les perspectives d'une bonne récolte du pays sont élevées.

En recevant le don, le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, l'honorable professeur Paul Mavima, a déclaré que « le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, souhaite accuser réception de 30 000 tonnes métriques de céréales de PAM. Le geste a été prolongé comme un moyen de compléter les efforts du gouvernement pour assurer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables dans le pays. Cela s'est produit dans le contexte de la pandémie de COVID-19 qui a entraîné l'épuisement des sources de revenus de notre population, exacerbant ainsi leur insécurité alimentaire. Par conséquent, le gouvernement apprécie les efforts déployés par notre ami de tous les temps le PAM et ses partenaires de coopération pour assurer une tolérance zéro à la faim ».

IL. M. Satoshi Tanaka, ambassadeur du Japon au Zimbabwe, a déclaré : « Le gouvernement du Japon a décidé de faire ce don de maïs compte tenu de la gravité de la crise humanitaire actuelle au Zimbabwe. J'espère qu'à travers le PAM et le FDMS, il parviendra le plus rapidement possible aux ménages les plus vulnérables afin qu'ils puissent répondre à leurs besoins de base.

« La chaîne d'approvisionnement agile du PAM et son expertise mondiale en matière d'approvisionnement alimentaire et de services logistiques font de nous un courtier de confiance et fiable dans un partenariat aussi précieux entre le Japon et le Zimbabwe. Nous sommes impatients de continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Zimbabwe pour soutenir et compléter ses efforts pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe et lutter ensemble vers la Faim Zéro d'ici 2030 », a déclaré Mme Francesca Erdelmann, représentante et directrice du PAM dans le pays.

Le soutien précédent du Japon aux communautés vulnérables au Zimbabwe par le biais du PAM a fourni une aide alimentaire tout en renforçant la résilience des communautés grâce à la création d'actifs productifs, tels que des barrages déversoirs et des jardins nutritifs. Il a également fourni un soutien nutritionnel indispensable aux femmes enceintes dans les maisons d'attente de maternité à travers le pays.


Le Japon fait don de maïs pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe

Dans ce précieux partenariat entre le Japon et le Zimbabwe, le PAM a joué un rôle fondamental en utilisant son expertise dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement pour acheter du maïs d'Afrique du Sud et le livrer directement aux silos de l'Office de commercialisation des céréales du gouvernement à Harare et à Bulawayo.

Le don intervient à un moment où le pays est confronté à de graves pénuries alimentaires induites par la sécheresse, l'inflation et le COVID-19. La pandémie de COVID-19 a également augmenté les niveaux de vulnérabilité dans le pays, car les moyens de subsistance des travailleurs du secteur informel ont été affectés par le verrouillage. La contribution japonaise du maïs intervient également à une période particulièrement cruciale pour le Zimbabwe, sur fond de troisième année consécutive de sécheresse qui a caractérisé la campagne agricole 2019/20 où la production de maïs a chuté de 7 pour cent par rapport à la campagne 2018/19. Le pays connaissant actuellement une saison des pluies supérieure à la normale, la production agricole devrait s'améliorer en 2021, mais devrait toujours rester à un niveau inférieur de 30 % aux moyennes sur cinq et dix ans. Le nombre total de personnes en situation d'insécurité alimentaire s'élève désormais à 7,7 millions, soit près de la moitié de la population, mais ce nombre devrait baisser car les perspectives d'une bonne récolte du pays sont élevées.

En recevant le don, le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, l'honorable professeur Paul Mavima, a déclaré que « le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, souhaite accuser réception de 30 000 tonnes métriques de céréales de PAM. Le geste a été prolongé comme un moyen de compléter les efforts du gouvernement pour assurer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables dans le pays. Cela s'est produit dans le contexte de la pandémie de COVID-19 qui a entraîné l'épuisement des sources de revenus de notre population, exacerbant ainsi leur insécurité alimentaire. Par conséquent, le gouvernement apprécie les efforts déployés par notre ami de tous les temps le PAM et ses partenaires de coopération pour assurer une tolérance zéro à la faim ».

IL. M. Satoshi Tanaka, ambassadeur du Japon au Zimbabwe, a déclaré : « Le gouvernement du Japon a décidé de faire ce don de maïs compte tenu de la gravité de la crise humanitaire actuelle au Zimbabwe. J'espère qu'à travers le PAM et le FDMS, il parviendra le plus rapidement possible aux ménages les plus vulnérables afin qu'ils puissent répondre à leurs besoins de base.

« La chaîne d'approvisionnement agile du PAM et son expertise mondiale en matière d'approvisionnement alimentaire et de services logistiques font de nous un courtier de confiance et fiable dans un partenariat aussi précieux entre le Japon et le Zimbabwe. Nous sommes impatients de continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Zimbabwe pour soutenir et compléter ses efforts pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe et lutter ensemble vers la Faim Zéro d'ici 2030 », a déclaré Mme Francesca Erdelmann, représentante et directrice du PAM dans le pays.

Le soutien précédent du Japon aux communautés vulnérables au Zimbabwe par le biais du PAM a fourni une aide alimentaire tout en renforçant la résilience des communautés grâce à la création d'actifs productifs, tels que des barrages déversoirs et des jardins nutritifs. Il a également fourni un soutien nutritionnel indispensable aux femmes enceintes dans les maisons d'attente de maternité à travers le pays.


Le Japon fait don de maïs pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe

Dans ce précieux partenariat entre le Japon et le Zimbabwe, le PAM a joué un rôle fondamental en utilisant son expertise dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement pour acheter du maïs d'Afrique du Sud et le livrer directement aux silos de l'Office de commercialisation des céréales du gouvernement à Harare et Bulawayo.

Le don intervient à un moment où le pays est confronté à de graves pénuries alimentaires induites par la sécheresse, l'inflation et le COVID-19. La pandémie de COVID-19 a également augmenté les niveaux de vulnérabilité dans le pays, car les moyens de subsistance des travailleurs du secteur informel ont été affectés par le verrouillage. La contribution du Japon au maïs intervient également à une période particulièrement cruciale pour le Zimbabwe, sur fond d'une troisième année consécutive de sécheresse qui a caractérisé la campagne agricole 2019/20 où la production de maïs a chuté de 7 pour cent par rapport à la saison 2018/19. Le pays connaissant actuellement une saison des pluies supérieure à la normale, la production agricole devrait s'améliorer en 2021, mais devrait toujours rester à un niveau inférieur de 30 % aux moyennes sur cinq et dix ans. Le nombre total de personnes en situation d'insécurité alimentaire s'élève désormais à 7,7 millions, soit près de la moitié de la population, mais ce nombre devrait baisser car les perspectives d'une bonne récolte du pays sont élevées.

En recevant le don, le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, l'honorable professeur Paul Mavima, a déclaré que « le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, souhaite accuser réception de 30 000 tonnes métriques de céréales de PAM. Le geste a été prolongé comme un moyen de compléter les efforts du gouvernement pour assurer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables dans le pays. Cela s'est produit dans le contexte de la pandémie de COVID-19 qui a entraîné l'épuisement des sources de revenus de notre population, exacerbant ainsi leur insécurité alimentaire. Par conséquent, le gouvernement apprécie les efforts déployés par notre ami de tous les temps le PAM et ses partenaires de coopération pour assurer une tolérance zéro à la faim ».

IL. M. Satoshi Tanaka, ambassadeur du Japon au Zimbabwe, a déclaré : « Le gouvernement du Japon a décidé de faire ce don de maïs compte tenu de la gravité de la crise humanitaire actuelle au Zimbabwe. J'espère qu'à travers le PAM et le FDMS, il parviendra le plus rapidement possible aux ménages les plus vulnérables afin qu'ils puissent répondre à leurs besoins de base.

« La chaîne d'approvisionnement agile du PAM et son expertise mondiale en matière d'approvisionnement alimentaire et de services logistiques font de nous un courtier de confiance et fiable dans un partenariat aussi précieux entre le Japon et le Zimbabwe. Nous sommes impatients de continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Zimbabwe pour soutenir et compléter ses efforts pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe et lutter ensemble vers la Faim Zéro d'ici 2030 », a déclaré Mme Francesca Erdelmann, représentante et directrice du PAM dans le pays.

Le soutien précédent du Japon aux communautés vulnérables au Zimbabwe par le biais du PAM a fourni une aide alimentaire tout en renforçant la résilience des communautés grâce à la création d'actifs productifs, tels que des barrages déversoirs et des jardins nutritifs. Il a également fourni un soutien nutritionnel indispensable aux femmes enceintes dans les maisons d'attente de maternité à travers le pays.


Le Japon fait don de maïs pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe

Dans ce précieux partenariat entre le Japon et le Zimbabwe, le PAM a joué un rôle fondamental en utilisant son expertise dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement pour acheter du maïs d'Afrique du Sud et le livrer directement aux silos de l'Office de commercialisation des céréales du gouvernement à Harare et à Bulawayo.

Le don intervient à un moment où le pays est confronté à de graves pénuries alimentaires induites par la sécheresse, l'inflation et le COVID-19. La pandémie de COVID-19 a également augmenté les niveaux de vulnérabilité dans le pays, car les moyens de subsistance des travailleurs du secteur informel ont été affectés par le verrouillage. La contribution du Japon au maïs intervient également à une période particulièrement cruciale pour le Zimbabwe, sur fond d'une troisième année consécutive de sécheresse qui a caractérisé la campagne agricole 2019/20 où la production de maïs a chuté de 7 pour cent par rapport à la saison 2018/19. Le pays connaissant actuellement une saison des pluies supérieure à la normale, la production agricole devrait s'améliorer en 2021, mais devrait toujours rester à un niveau inférieur de 30 % aux moyennes sur cinq et dix ans. Le nombre total de personnes en situation d'insécurité alimentaire s'élève désormais à 7,7 millions, soit près de la moitié de la population, mais ce nombre devrait baisser car les perspectives d'une bonne récolte du pays sont élevées.

En recevant le don, le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, l'honorable professeur Paul Mavima, a déclaré que « le gouvernement, par l'intermédiaire du ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, souhaite accuser réception de 30 000 tonnes métriques de céréales de PAM. Le geste a été prolongé comme un moyen de compléter les efforts du gouvernement pour assurer la sécurité alimentaire des ménages vulnérables dans le pays. Cela s'est produit dans le contexte de la pandémie de COVID-19 qui a entraîné l'épuisement des sources de revenus de notre population, exacerbant ainsi leur insécurité alimentaire. Par conséquent, le gouvernement apprécie les efforts déployés par notre ami de tous les temps le PAM et ses partenaires de coopération pour assurer une tolérance zéro à la faim ».

IL. M. Satoshi Tanaka, ambassadeur du Japon au Zimbabwe, a déclaré : « Le gouvernement du Japon a décidé de faire ce don de maïs compte tenu de la gravité de la crise humanitaire actuelle au Zimbabwe. J'espère qu'à travers le PAM et le FDMS, il parviendra le plus rapidement possible aux ménages les plus vulnérables afin qu'ils puissent répondre à leurs besoins de base.

« La chaîne d'approvisionnement agile du PAM et son expertise mondiale en matière d'approvisionnement alimentaire et de services logistiques font de nous un courtier de confiance et fiable dans un partenariat aussi précieux entre le Japon et le Zimbabwe. Nous sommes impatients de continuer à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Zimbabwe pour soutenir et compléter ses efforts pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe et lutter ensemble vers la Faim Zéro d'ici 2030 », a déclaré Mme Francesca Erdelmann, représentante et directrice du PAM dans le pays.

Le soutien précédent du Japon aux communautés vulnérables au Zimbabwe par le biais du PAM a fourni une aide alimentaire tout en renforçant la résilience des communautés grâce à la création d'actifs productifs, tels que des barrages déversoirs et des jardins nutritifs. Il a également fourni un soutien nutritionnel indispensable aux femmes enceintes dans les maisons d'attente de maternité à travers le pays.


Le Japon fait don de maïs pour améliorer la sécurité alimentaire au Zimbabwe

Dans ce précieux partenariat entre le Japon et le Zimbabwe, le PAM a joué un rôle fondamental en utilisant son expertise dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement pour acheter du maïs d'Afrique du Sud et le livrer directement aux silos de l'Office de commercialisation des céréales du gouvernement à Harare et Bulawayo.

Le don intervient à un moment où le pays est confronté à de graves pénuries alimentaires induites par la sécheresse, l'inflation et le COVID-19. La pandémie de COVID-19 a également augmenté les niveaux de vulnérabilité dans le pays, car les moyens de subsistance des travailleurs du secteur informel ont été affectés par le verrouillage. La contribution du Japon au maïs intervient également à une période particulièrement cruciale pour le Zimbabwe, sur fond d'une troisième année consécutive de sécheresse qui a caractérisé la campagne agricole 2019/20 où la production de maïs a chuté de 7 pour cent par rapport à la saison 2018/19. Le pays connaissant actuellement une saison des pluies supérieure à la normale, la production agricole devrait s'améliorer en 2021, mais devrait toujours rester à un niveau inférieur de 30 % aux moyennes sur cinq et dix ans. Le nombre total de personnes en situation d'insécurité alimentaire s'élève désormais à 7,7 millions, soit près de la moitié de la population, mais ce nombre devrait baisser car les perspectives d'une bonne récolte du pays sont élevées.

In receiving the donation, the Minister of Public Service, Labour and Social Welfare, Honourable Professor Paul Mavima, stated that “The Government, through the Ministry of Public Service, Labour and Social Welfare would like to acknowledge receipt of 30,000 metric tonnes of grain from WFP. The gesture was extended as a way of complementing Government efforts in ensuring food security to vulnerable households in the country. This came against the backdrop of the COVID-19 pandemic which caused depletion of the sources of livelihoods of our populace, hence exacerbating their food insecurity. Therefore, the Government appreciates the efforts by our all-weather friend WFP and its cooperating partners in ensuring zero tolerance to hunger”.

H.E. Mr Satoshi Tanaka, the Ambassador of Japan to Zimbabwe, said “The Government of Japan decided to provide this donation of maize given the severity of the current humanitarian crisis in Zimbabwe. I hope that, through WFP and FDMS, it will reach the most vulnerable households as soon as possible so that they can meet their basic needs.”

“WFP’s agile supply chain and global expertise in food procurement and logistics services makes us a trusted and reliable broker in such a valuable partnership between Japan and Zimbabwe. We look forward to continuing to work closely with the Government of Zimbabwe to support and complement its efforts to improve food security in Zimbabwe and together strive towards Zero Hunger by 2030,” said Ms Francesca Erdelmann, the WFP Country Representative and Director.

Japan’s previous support to vulnerable communities in Zimbabwe through WFP has provided food assistance while at the same time strengthening community resilience through the creation of productive assets, such as weir dams and nutrition gardens. It has also provided much-needed nutritional support to expectant mothers at maternity waiting homes across the country.


Voir la vidéo: Peut-on faire du bio au Japon? - Jeune et nouveau fermier (Janvier 2022).